Parution de l'album de rock psychédélique "Robert Wood & Woodlands"  sur le Label Monster Melodies  

 

En direct à Lons Le Saulnier, 1974

Un enregistrement exceptionnel et inédit, datant de septembre 1974, en direct ! avec un son superbe, d'une formation qui n'a jamais publié d'album auparavant.

Robert Wood, vibraphoniste, guitariste et chanteur  anglais, né à Bournemouth en 1949, est un vétéran de la scène jazz, free jazz, jazz et rock expérimental (il a joué entre autres avec Alan Silva, Don Cherry, Gong, Marc Bolan, Sam Gopal, Kent Carter, Bernard Vitet, Lard Free, Christian Vander, Fred Frith, Yannick Top) effectuant la majeure partie de sa carrière en France. Woodlands, le groupe qui l'accompagne ici, a été  créé en 1973 avec Olivier Didier (ex-Herbe Rouge) à la batterie et Simon Wheatley à la basse électrique. Patrick Fontaine (ex-Ame Son et ex-Bananamoon Band) a remplacé Simon Wheatley quelques mois après et c'est la deuxième formation de ce groupe qu'il nous est donné d'écouter pour la première fois grâce à ce disque. Robert Wood & Woodlands ont donné en 1974 plus de quarante concerts dans l'hexagone. Des moments magiques dont les témoins heureux se souviennent encore quarante ans plus tard. C'est que la musique de cette formation déborde d'énergie.  

 

Robert Wood, musicien protéiforme fort de ses multiples expériences musicales, joue ici de son Deagan Electravibe et de son Vibraphone compères au sommet de leur art. Utilisant une technique qui inclut comme Robert l'explique lui-même : «  mon propre choix de mailloches, de baguettes, de différents types de bouts de bois, de cymbales à doigts, les paumes de mes mains, le bout soft de mes doigts et l'attaque plus dure de mes ongles ! Ces différents types de frappe avaient chacun leurs propres paramètres sonores caractéristiques qui pourraient naturellement être joués dans une myriade de couleurs sonores s'entremêlant les unes dans les autres. Je me suis toujours efforcé d'ouvrir la gamme et la flexibilité d'expression du vibraphone en tant qu'instrument complet et non une simple extension de percussioniste. Sur cet album "Robert Wood & Woodlands" j'ai gardé ce jeu sur le Vibraphone Premier et l'ai développé sur le Deagan Electravibe! En y joignant un JEM Cry Baby Wah Wah des années '60 et un ampli légendaire, le Mike Matthews Freedom Amp, que le groupe Ame Son m'avait amicalement prêté. J'ai donc pu explorer toutes les possibilités dans l'Overdrive, le Reverb et les fréquences mutatives du Wah pour aller plus loin dans mon "délire improviste" comme certains le nommaient.

Sur mon Vibraphone Premier, j'utilisais cinq positions de frappe sur chaque touche, avec encore quatre positions de frappe intermédiaires sur chacune des touches, pour travailler les harmoniques inhérentes. Sur le Deagan Electravibe cette technique a littéralement fait exploser les frontières définies du vibraphone, et a également créé de nouveaux paysages sonores pour mon chant, propulsant dans un voyage cosmique, le temps, le son et le rythme...avec Patrick Fontaine et Olivier Didier, une source permanente d'inspiration et de bonheur musical...

 

(Extraits d'un entretien avec Ron Kane)  

 

Le disque limité à 1000 exemplaires numérotés en vinyle couleur se présente sous une pochette métallisée contenant trois cartes postales reproduisant les affiches de concert d'époque, un flyer et un livret de 8 pages, répertoriant en détails toutes les formations auxquelles Robert Wood a participé.

Liste des pistes

A1 Woodlands Marche / Force   6:21

Boomerang de pollution A2         5:43

A3 Tombac                     7:26

B1 Foire drôle                   14:26

Étoile B2                         5:49